Dès le 8 février, reprise des services sans rendez-vous.

L’abus

Le dictionnaire Larousse définit l’abus comme suit : Mauvais emploi, usage excessif ou injuste de quelque chose. Il existe différents types d’abus : d’autorité, de confiance, de pouvoir, de droit, de fonction, social, financier, émotif, physique et sexuel.

Le mien?

À l’âge de 4 ans, j’ai été victime d’abus sexuel. Oui, je sais c’est un sujet difficile à lire, à entendre, c’est un sujet tabou. Toi qui lis ces lignes, tu trouveras peut-être que je suis dégagée de ma situation, mais je te dirais que non. Dis-toi plutôt qu’il y a eu énormément de travail fait sur moi pour arriver à en parler ouvertement. J’ai été plusieurs années à chercher qui j’étais. C’est dans la vingtaine que j’ai réalisé que je devais aller chercher de l’aide (avoir su, j’y aurais été avant…). Il n’y a tellement pas de honte à se faire aider.  Si j’écris ce texte, c’est que je crois fortement que cela peut aider des personnes qui ont vécu la même chose que moi.

Être victime d’abus sexuel, c’est s’être fait arracher son enfance, avant même d’avoir eu la chance de la vivre pleinement. C’est grandir dans la crainte et la peur. C’est se replier sur soi et se forger une carapace tellement énorme qu’on a l’impression de ne jamais avoir vécu cela. C’est faire des cauchemars chaque nuit. C’est se questionner constamment parce que ça détruit l’estime de soi. À l’âge adulte, c’est avoir de la difficulté à aimer pleinement et simplement. C’est devenir maman et être inconsciemment très protectrice. Je te rassure tout ça s’améliorer et se travaille. 

Pour moi, j’ai trouvé important de faire le processus de dénonciation. J’ai dénoncé et je n’ai pas gagné. J’ai toujours trouvé que le terme gagner ne faisait pas de sens dans cette situation. Au final, je ne gagnais rien de plus c’est-à-dire que je ne remportais pas de voyage ou remporter 50 000 $ à la loterie, mais j’allais me tenir debout devant mon agresseur et raconter mon histoire devant lui. Je donnais la permission à la petite fille de 4 ans enfouie en moi de se tenir debout devant la personne qui lui a arraché son enfance. Pour moi, c’était ça ma victoire. Une personne très importante pour moi m’a déjà dit : « À la fin du procès, quand tu franchiras la porte, tu déposeras les 40 livres de poids que tu traines sur tes épaules, depuis toujours, ce sera ça ta victoire. Sincèrement, merci Francis, car tu avais vraiment raison. Oui je peux dire que j’ai gagné!

Pour toi qui as vécu possiblement un abus et qui lis ce texte en ce moment, sache qu’il y a de la lumière au bout du tunnel. Il est possible de réapprendre à t’aimer pleinement et si fort. Tu vas pouvoir reprendre le goût de vivre ta vie à 100 milles à l’heure. Tout ça se peut même si tu crois que c’est très loin pour toi. Tu dois croire en toi, même si en ce moment c’est difficile. Va chercher l’aide dont tu as besoin. Si j’ose en parler, c’est pour que tu comprennes que tu peux t’en sortir, toi aussi. Ne reste pas seul avec ce que tu as vécu, car n’oublie pas que cela ne nous définira jamais en tant que personne.

Tu peux contacter l’organisme le CALACS pour les abus sexuels et la violence. Des intervenants en or sont formés pour bien aider les victimes. Le numéro est 418-774-6856. Tu peux aussi contacter Info Social au 811, ils prendront le temps de t’écouter et pourront te référer au bon endroit. Tu peux aussi parler à un intervenant en qui tu as confiance que ce soit à l’école ou dans un organisme ou à ton CJE.

Pour mon entourage, j’aimerais prendre le temps de remercier les gens qui m’ont soutenue, pendant toutes ces années. Pour vrai, maman et papa, merci d’avoir été présents et de l’être encore aujourd’hui. Je sais que pour des parents, c’est quelque chose de vraiment difficile à vivre. Francis, merci pour ton écoute, ton support et de croire autant en moi. Je l’apprécie grandement! Un énorme merci à ma patronne Caroline qui avec son ouverture d’esprit et sa compréhension me permet d’écrire des textes qui ne sont pas toujours faciles à lire. Tu es une patronne su’a coche.

NOUS JOINDRE

65, avenue de la Gare
Montmagny (Qc) G5V 2T1

Téléphone: 418 248-3522
Texto: 581 222-1184
Télécopieur: 418 241-1486

info@cjemontmagny.com

HEURES D’OUVERTURE

Lundi 8 h 30 à 12 h et 13 h à 16 h 30
Mardi 8 h 30 à 12 h et 13 h à 16 h 30
Mercredi 10 h à 12 h et 13 h à 18 h
Jeudi 8 h 30 à 12 h et 13 h à 16 h 30
Vendredi 8 h 30 à 12 h et 13 h à 16 h 30

Sujet à changement sans préavis.
Possibilité de fermeture en saison hivernale en raison des conditions météorologiques.

Inscris-toi à l'infolettre du CJE!

Soit à l'affût des projets et des événements du CJE magnymontien, inscris-toi! :)

Ces informations sont collectés par et uniquement pour le Carrefour-jeunesse emploi de la MRC de Montmagny.

Partenaires financiers majeurs

Québec
Desjardins