Les tendances à l’autosabotage en recherche d’emploi…

  • Accueil
  • Blogue
  • Les tendances à l’autosabotage en recherche d’emploi…

Plusieurs chercheurs d’emploi ont une tendance inconsciente à l’autosabotage et nous allons voir les attitudes à éliminer et à adopter.

L’attitude est une disposition psychologique qui détermine les comportements, le message fondamental, la stratégie, l’angle de vision, ses convictions, les thèmes que l’on insiste souvent, la personnalité et même les silences, les regards, les intonations, les choix du vocabulaire et les mimiques. À première vue, l’attitude n’est pas considérée par l’employeur comme un critère d’embauche, pourtant, peu importe le domaine de compétences, les attitudes jouent un rôle très déterminant dans la recherche d’emploi.

Chacun possède son bagage personnel, ses expériences, ses convictions, ses valeurs, ses croyances depuis sa tendre enfance.  Pour survivre socialement, le chercheur d’emploi apprend très tôt à développer certains éléments de sa personnalité, tout en étant forcé d’en camoufler d’autres.  Il se sent vulnérable, car son identité et même sa valeur humaine peuvent être remises en cause. D’ailleurs, il s’agit d’une situation d’instabilité et d’incertitude ainsi que de compétition envers les autres chercheurs d’emploi pour certaines personnes.

Plusieurs chercheurs adoptent une attitude d’autosabotage sans qu’ils s’en aperçoivent et ils sacrifient justement ce qu’il leur permettrait de trouver une issue à leur situation (chômage, sans revenu, aide de dernier recours, etc.). Il serait donc bien de s’arrêter en prenant du temps pour identifier et comprendre les racines mêmes de ce raisonnement.

Typologies des attitudes

  1. L’orphelin Larmoyant :
  • Vidé, misérable, vie lamentable, timide soumission
  • Aimerait redevenir un enfant sans défense
  • Cherche un regard de sympathie qui compatirait avec sa nostalgie vers le passé
  • Cherche la sécurité, la protection d’un être suprême
  • Mélodrame
  • S’avoue vaincu dès le départ, échec
  • Joue sur les sentiments, cherche à culpabiliser l’employeur en suscitant la pitié
  • Sentiment d’infériorité ou aucun contrôle sur sa vie, il demande subtilement d’être pris en charge
  • Offre un dévouement total
  • Docile et reconnaissant jusqu’à la fin de ses jours «dans une cage au pet shop»
  • Se justifie beaucoup

À travailler : Être moins centré sur ses handicaps, rehausser la confiance en soi, miser sur les capacités qu’il a déjà plutôt que s’apitoyer sur celles qu’il n’a pas encore. Établir un bilan de ses acquis et rechercher la meilleure façon de les mettre en valeur.

  1. Le bon élève :
  • Des chercheurs d’emploi sortent de l’école en se percevant encore comme des étudiants
  • Dans le moule parfaitement, il livre un excellent exposé oral, il apprend les réponses par cœur, mais d’où aucune communication réelle ne peut se faire
  • Peur de l’erreur l’empêche d’être lui-même et il utilise un langage emprunté
  • Vague, polyvalent, laisse un maximum de portes ouvertes, aime tout, aucun choix
  • Manque beaucoup de confiance en lui, semble impossible d’être intéressant aux yeux de l’employeur en étant lui-même
  • Veut plaire avant toutes choses, il est gentil, applique à la lettre les consignes

À travailler : Apprendre à sortir du cadre habituel et des lieux communs. Se faire confiance, faire valoir sa personnalité et moins se concentrer sur les aspects techniques ainsi que la performance. Entrer en contact avec son interlocuteur, s’abandonner, tenir un discours chargé de vie, d’émotion et être plus attentif à l’effet produit sur ses paroles.  Être authentique!

  1. Le Super-héros :
  • Se donner une mission
  • Peu à l’écoute de l’employeur
  • Valorise le changement
  • Arrogant, imposant
  • S’intéresse très peu à la dynamique de l’entreprise
  • Supérieur à l’employeur, celui-ci a besoin de lui et fait appel à ses services
  • Le nombril du monde, assurance démesurée

À travailler : Oser révéler son véritable visage et enlever le masque de la grande confiance en lui, car il en possède peu. Cesser d’incarner le rôle de super-héros et croire tout simplement en ses capacités. Être plus réaliste dans ses projets, rêves, objectifs et échéanciers. Il aurait avantage à susciter plus de sympathie envers les autres et d’humilité, l’importance du rapport humain immédiat.

  1. Le combattant Enragé (une des attitudes la plus kamikaze, destructrice):
  • Ne veut pas perdre la face
  • Ironique, il semble avoir hâte que l’entrevue finisse
  • Agressif, fermé, cynique et manifeste une tendance au harcèlement, il est en guerre
  • L’employeur est supérieur
  • Situation de crise, sa survie est menacée
  • Agit en désespoir, un petit animal traqué
  • Un chercheur d’emploi blessé

À travailler : Son énergie et son émotion sont sa force, il peut apprendre à s’en servir positivement et à les gérer. Ses émotions prouvent qu’il est sensible et impliqué dans ce qu’il vit, il a du courage et de la détermination. Il doit reprendre le contrôle de la situation plutôt que de servir à sa propre destruction et prendre le recul nécessaire face à sa colère.

  1. L’impuissant Bienheureux (la plus DANGEREUSE des attitudes)
  • Se prouver à lui-même l’absurdité du monde du travail
  • Aime bien se déresponsabiliser
  • Démissionne prématurément, autosuffisance
  • Dégage un sentiment de vide, d’angoisse
  • Il ne prend pas de décisions
  • Chercheur d’excuses
  • Admirables martyrs, la recherche d’emploi est une punition
  • Accepte avec sérénité son autodestruction, absence de but

À travailler : Prendre du temps pour travailler et réaliser quelque chose de productif et qu’il aime. Cesser de tromper les autres avec son bien-être intérieur et démontrer son impuissance, son désespoir, son angoisse et son grand vide (symptômes de dépression, criminalité, suicide, toxicomanie). L’impuissant bienheureux doit déterminer lequel de ces deux termes est mensonger chez lui et aller vérifier ce qui se cache vraiment derrière. Il doit devenir lui-même, se connaître, se questionner et s’engager personnellement.  Sa facilité à lâcher prise l’aidera afin de tolérer la peur de l’inconnu plutôt que d’accepter prématurément sa mort.

J’espère que chacun trouvera sa voie et travaillera sa confiance, ses forces, ses buts, ses capacités et ses défis. 

Bonne recherche en vous!

Source : « Déjouer les attitudes kamikazes en recherche d’emploi. Mathieu Guénette, conseiller d’orientation »

NOUS JOINDRE

65, avenue de la Gare
Montmagny (Qc) G5V 2T1

Téléphone: 418 248-3522
Texto: 581 222-1184
Télécopieur: 418 241-1486

info@cjemontmagny.com

HEURES D’OUVERTURE

COVID-19 - Notre équipe est disponible sur rendez-vous seulement. Le service sans rendez-vous reprendra le 1er juin 2020.

Lundi 8 h 30 à 12 h et 13 h à 16 h 30
Mardi 8 h 30 à 12 h et 13 h à 16 h 30
Mercredi 10 h à 12 h et 13 h à 18 h
Jeudi 8 h 30 h à 12 h et 13 h à 16 h 30
Vendredi 8 h 30 à 12 h et 13 h à 16 h 30

Possibilité de fermeture si mauvaises conditions météorologiques

Abonnez-vous à notre infolettre


Partenaires financiers majeurs

Québec
Desjardins